Principes du printemps

Il revint, musette au flanc ; sa mule

interrogeait la mort serpente :

le chaos fouaillait à sa rétine

en chocs, en erres démentes.

Effeuilleur d’orages où niche l’amante !

demande au vent l’écrit brûlé,

le solstice et la détente

du colibri et de l’effraie !

Il te porte un éclair en anneaux de noctuelles,

un diadème d’aubes blanchies

aux fureurs des crépuscules,

faucheuse gammée d’estocs, d’amers

Cicones !

quand tu l’égouttes en lucioles

à la racine des menthes.

Mohammed Khaïr-Eddine, Résurrection des fleurs sauvages, 1981.

arabesque_fleurie