P1110949P1110947Le voyage tire pratiquement à sa fin. Ce septième épisode couvre l'empan spacio-temporel entre Aghbala, Ksiba et Zaouit Cheikh. Nous étions conviés à déjeuner dans une petite ferme située à une quinzaine de kilomètres d'Aghbala. Sur place, il y avait deux chantiers menés de front: d'un côté on parachevait la construction d'une maison d'habitation et de l'autre, on creusait des trous pour planter deux mille pieds de

P1110950P1110952plusieurs variétés de poiriers. Après le café, nôtre sympathique hôte (lui aussi mordu de photographie) nous a demandé de le suivre pour aller voir deux curiosités : deux arbres qui évoquent sous un certain angle une autruche et une falaise qui contient des sculptures naturelles zoomorphes (lion, singe, ours...etc.).
  Quand nous avons repris notre route, le ciel commençait à s'assombrir en devenant menaçant et l'orage était dans l'air. Une lumière propice à la photographie m'a fait regretter d'avoir laissé tout mon attirail photographique (boitiers 24X36, objectifs lumineux, trépied...etc.) à la maison! Mais bon, pour les besoins du blog, le petit compact numérique a un rendu tout à fait honorable!

P1110964

P1110963 P1110959 P1110961
P1110956 P1110966 P1110968
P1110976

P1110979 P1110977 P1110980
P1110983

Quelques kilomètres plus loin, une couche ouatée de brouillard commençait à estomper les contours du paysage. Nous étions au niveau de la petite localité de Moulay Yacoub. (Mais ici, il n'y a aucune source thermale chaude et soufrée contrairement à la station qui porte le même nom et qui se trouve à une vingtaine de kilomètres au nord ouest de Fès.)

A l'avant plan, il y avait un jeune laboureur qui retournait la terre au moyen d'une araire tirée par deux ânes: une figure archétypale mille fois vue et revue tout le long de notre périple (mais des tracteurs sont visibles de temps en temps). Tout le long de la route, il y a d'immenses lacs de pluie qui se sont formés à la faveur des dernières et fort abondantes précipitations.

P1110991

P1110989 P1110995 P1110997
P1110998 P1120001 P1120003

P1120002

P1120004 P1120005 P1120007
P1120008 P1120009 P1120010
P1120011 P1120012 P1120013

Cliquez sur chaque image pour la voir en grand

Quand nous avons déjeuné à la petite ferme d'Aghbala, j'ai été attiré, vous l'imaginez bien, par tout un bric-à-brac propre à tous les chantiers en construction. Je réserve ces séries pauvres à des publications dans l'espace de Too Banal où une première série vous y attend déjà!