Le numéro 9 du web magazine Purpose vient de sortir. Il est consacré au monde du travail. L'argumentaire de ce numéro est le suivant :  

 Dans toute société le travail est un sujet de préoccupation majeur. Il occupe une place prépondérante dans la vie d’un homme, il en détermine en partie l’identité, il en structure l'existence.

Bien que le travail soit un lien social reconnu universellement, souvent nos différentes professions nous séparent. Lorsque quelqu’un nous parle de son travail, de ses difficultés ou de son plaisir à travailler, nous avons du mal à le comprendre et à partager son vécu si nous n’exerçons pas le même travail que lui. Absorbés par nos occupations professionnelles, nous connaissons mal le travail des "autres" et nous nous interrogeons peu.

 Pour sortir de cette indifférence, les témoignages des photographes, des cinéastes, des artistes, des poètes ou des écrivains sont nécessaires.  

Les séries photographiques présentées dans le neuvième numéro de purpose nous plongent dans l’univers du travail d’hier et d’aujourd’hui. Elles nous ouvrent les portes des bureaux, des usines, des entreprises, des hôpitaux, nous montrent les coulisses des magasins, des supermarchés… qui d’habitude sont des lieux privés et inaccessibles. Les photographies nous permettent de voir qu’au gré des évolutions technologiques et économiques, les formes du travail changent, que de nouvelles conditions modifient notre rapport au travail : gestes et postures s’adaptent aux nouveaux équipements et aux nouvelles machines.

 Attentifs au monde du travail, les photographes essaient d’en comprendre le fonctionnement : ils sont fascinés par la répétition des gestes ou par la figure du travailleur, certains s’intéressent plus à l’environnement, d’autres donnent du travail une image plus critique.  

La profusion d’images publicitaires, de recettes pour vivre mieux, d’images au service de la communication, participe à une frustration quotidienne. Travailler plus pour gagner plus pour consommer plus ? Faire tourner l'économie au profit de qui ? S'interroger sur le sens de notre travail revient à s'interroger sur le sens de notre existence…

 Photographier le monde du travail est essentiel : cela nous aide à comprendre que travailler ne signifie pas seulement gagner de l’argent. Derrière chaque travail il y a des hommes, il y a un monde fait de relations et de sentiments : l’amitié, la haine, le respect, la soumission, la solidarité, l’ennui, le stress, le bonheur, le courage, la peine…  

Photographier le monde du travail, c'est lui rendre hommage, s’opposer à sa déshumanisation, sa dévalorisation, et lutter contre l’instrumentalisation des individus.

 

Purpose_9

Pour feuilleter ce magazine, cliquez sur l'image une première fois,

et une fois sur la page d'accueil du webmag, recliquez


La liste des photographes qui ont participé à ce numéro est:

Robert Doisneau  Travailleurs
        Maurice Broomfield  Industry
        Lee Friedlander  At Work
        Brian Ulrich  Copia
        Nigel Shafran  Supermarket checkouts / Supermarket portraits
        David Moore  Office
        Darin Mickey  Stuff I Gotta Remember Not to Forget
        Emmanuelle Léonard  Les Travailleurs
        Barbara Pellerin  Barentin, 76, rue Auguste Badin
        Anne Favret & Patrick Manez  Chambre avec vues
        Thomas Kneubühler  Absence
        Gérard Dalla Santa  Gestes
        David Mozziconacci  Nyc (Not Yet Completed) - Récupération
        Henk Wildschut  Shelters
      Raphaël Dallaporta & Ondine Millot

 

La musique qui accompagne les images est de :

musique de / music by Eric Cordier, Jim Meneses,
        Alva Noto, Francesco Cavaliere, David Smith