P1300444P1300448A la faveur des dernières vacances du mois de novembre 2011, nous avons fait une virée sur les hauteurs de l'Atlas du côté des aït Daoud. Nous avons séjourné au gîte qui porte le même nom (voir image à droite). Nous avons été enchantés par la qualité de l'accueil de Saïd le gérant et de son équipe, par le confort et la propreté des chambres et par la gentillesse des gens que nous avons rencontrés lors de nos balades dans les environs ou dans les villages avoisinants (Imn tlite...etc.). A vrai dire, nous avons trouvé la région (architecture, cultures, travail des champs,  vie dans les villages, paysages...etc.) rudement belle!  Les arrêts photos ont été nombreux! Indéniablement, c'est un coup de coeur !

P1300438ll faut signaler également que désormais, une route parfaitement carrossable,mène tout droit jusqu'au gîte et bien au-delà vers Imilchil !

 

Vu de loin, le gîte Aït Daoud trône sur le paysage comme un vaisseau majestueux !

P1300540

Depuis sa vaste cour intérieure, à tribord,voici les paysages qui se déroulent  devant nos yeux (la lumière varie en fonction du moment de la prise de vue):

P1000358 P1000357 P1000362

Cliquez sur chaque image pour la voir en grand

P1300463

P1000464

P1000397

A babord, la vue nous plonge vers le village et ses habitations traditionnelles  encadrées par l'ocre dominant des falaises et vers l'écrin des champs ponctués de  la silhouette élancée de peupliers qui arborent avec majesté une robe d'un jaune éclatant!

P1000466

P1300455

P1000380

P1000387 P1000383 P1000384P1000385

P1000367 P1000443 P1000442

P1300550

P1300553

Côté proue de notre vaisseau, il y a d'abord la vue qui plonge vers un cimetière d'une beauté sans fioritures à couper le souffle!

P1000474 P1000476 P1000485

Plus en contre-bas, s'étendent les parcelles des champs et les maigres cultures synonymes du labeur acharné des hommes. Tout en épousant les flancs des collines, les habitations s'élèvent avec sobriété. On relève par-ci par-là quelques coquetteries dans la vive couleur crue d'une porte ou  dans l'encadrement souligné d'une fenêtre!

P1000396 P1300453 P1300572 P1000390

P1000369

P1000370

P1000399 P1000403 P1000454

P1000455 P1000456 P1300458P1000495

P1000492

P1000500

P1000507 P1000511 P1000509

P1000504

P1000515 P1000435 P1000513

P1300563 P1300562 P1300560

P1000359

P1000373Le soir venu et après une longue journée riche dans tous les sens du terme, nous avons dîné et passé quelques moments agréables à lire au coin du feu! Le lendemain, nous avons décidé d'aller voir de près la mine de sel. Il s'agit d'une exploitation gérée de façon archaïque par trois douars. L'extraction du sel  à une douzaine de mètres de profondeur se fait au pic. Le sel est remonté à la surface à dos d'homme avant d'être chargé sur un âne ou un mulet. Sur la piste qui y mène, nous avons observé une grande activité pastorale et rencontré plusieurs troupeaux de moutons et de chèvres qui suivent la canalisation d'eau dans un décor  à la fois aride , sauvage et haut en couleurs!

P1000405

P1000401

P1300479

P1000381

P1000402 P1000414 P1000415

P1000416 P1000417 P1000421

P1000418 P1300487 P1300500

P1300491

P1000425 P1000423 P1300507

P1300505

P1300508

P1300506 P1300509 P1300510

P1300511 P1300515 P1300518

P1300520

P1300523

P1300530Voilà! Nous pensons que les images sont d'une éloquence qui ne manque pas de sel ! Sous le charme, nous avons décidé de revenir en avril avec des amis pour mieux découvrir  cette contrée fort attachante! Au-delà d'Aït Daoud, la route continue de plus belle: voir ici .