19 novembre 2011

Aït Daoud

P1300444P1300448A la faveur des dernières vacances du mois de novembre 2011, nous avons fait une virée sur les hauteurs de l'Atlas du côté des aït Daoud. Nous avons séjourné au gîte qui porte le même nom (voir image à droite). Nous avons été enchantés par la qualité de l'accueil de Saïd le gérant et de son équipe, par le confort et la propreté des chambres et par la gentillesse des gens que nous avons rencontrés lors de nos balades dans les environs ou dans les villages avoisinants (Imn tlite...etc.). A vrai dire, nous avons trouvé la région (architecture, cultures, travail des champs,  vie dans les villages, paysages...etc.) rudement belle!  Les arrêts photos ont été nombreux! Indéniablement, c'est un coup de coeur !

P1300438ll faut signaler également que désormais, une route parfaitement carrossable,mène tout droit jusqu'au gîte et bien au-delà vers Imilchil !

 

Vu de loin, le gîte Aït Daoud trône sur le paysage comme un vaisseau majestueux !

P1300540

Depuis sa vaste cour intérieure, à tribord,voici les paysages qui se déroulent  devant nos yeux (la lumière varie en fonction du moment de la prise de vue):

P1000358 P1000357 P1000362

Cliquez sur chaque image pour la voir en grand

P1300463

P1000464

P1000397

A babord, la vue nous plonge vers le village et ses habitations traditionnelles  encadrées par l'ocre dominant des falaises et vers l'écrin des champs ponctués de  la silhouette élancée de peupliers qui arborent avec majesté une robe d'un jaune éclatant!

P1000466

P1300455

P1000380

P1000387 P1000383 P1000384P1000385

P1000367 P1000443 P1000442

P1300550

P1300553

Côté proue de notre vaisseau, il y a d'abord la vue qui plonge vers un cimetière d'une beauté sans fioritures à couper le souffle!

P1000474 P1000476 P1000485

Plus en contre-bas, s'étendent les parcelles des champs et les maigres cultures synonymes du labeur acharné des hommes. Tout en épousant les flancs des collines, les habitations s'élèvent avec sobriété. On relève par-ci par-là quelques coquetteries dans la vive couleur crue d'une porte ou  dans l'encadrement souligné d'une fenêtre!

P1000396 P1300453 P1300572 P1000390

P1000369

P1000370

P1000399 P1000403 P1000454

P1000455 P1000456 P1300458P1000495

P1000492

P1000500

P1000507 P1000511 P1000509

P1000504

P1000515 P1000435 P1000513

P1300563 P1300562 P1300560

P1000359

P1000373Le soir venu et après une longue journée riche dans tous les sens du terme, nous avons dîné et passé quelques moments agréables à lire au coin du feu! Le lendemain, nous avons décidé d'aller voir de près la mine de sel. Il s'agit d'une exploitation gérée de façon archaïque par trois douars. L'extraction du sel  à une douzaine de mètres de profondeur se fait au pic. Le sel est remonté à la surface à dos d'homme avant d'être chargé sur un âne ou un mulet. Sur la piste qui y mène, nous avons observé une grande activité pastorale et rencontré plusieurs troupeaux de moutons et de chèvres qui suivent la canalisation d'eau dans un décor  à la fois aride , sauvage et haut en couleurs!

P1000405

P1000401

P1300479

P1000381

P1000402 P1000414 P1000415

P1000416 P1000417 P1000421

P1000418 P1300487 P1300500

P1300491

P1000425 P1000423 P1300507

P1300505

P1300508

P1300506 P1300509 P1300510

P1300511 P1300515 P1300518

P1300520

P1300523

P1300530Voilà! Nous pensons que les images sont d'une éloquence qui ne manque pas de sel ! Sous le charme, nous avons décidé de revenir en avril avec des amis pour mieux découvrir  cette contrée fort attachante! Au-delà d'Aït Daoud, la route continue de plus belle: voir ici .




 

 

 

 

 

Posté par photoeil à 11:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,


14 juin 2011

Kasbah de Taferdouste

P1270478P1270481Dimanche dernier (12 juin 2011), nous avons effectué en partance de Fès, une virée vers la région de Boulemane dans le moyen Atlas. Notre but était de découvrir le site de la kasbah de Taferdouste. Nous avons donc emprunté la route de Sefrou. Cette localité distante de 25 kilomètres de la cité idrisside était en train de se préparer pour la fête annuelle des cerises! Tout le long de notre parcours, le paysage changeait continuellement! Un premier arrêt dicté par une ferme en ruine! Sur l'une de ses façades, des tags et des graffitis. Un instrument de musique à cordes (un guenbri ou un wtar) peint en noir attire musicalement le regard depuis la route!

P1270488

P1270486 P1270491

P1270499 P1270502 P1270498

P1270505P1270510Sur ces hauteurs relatives, le printemps, à notre grande surprise, semblait s'attarder! Des parterres entiers de fleurs mauves s'étendaient devant nos yeux et les coquelicots faisaient à leur manière de la résistance !  A  telle enseigne que certaines d'entre nous ont vite succombé à la tentation de  confectionner un bouquet!

P1270508

P1270515 P1270507

P1270527

Une fois dépassée la petite localité de Boulemane, nous nous sommes engagés dans une petite route (Skoura-M'daz) étroite et tortueuse qui longe les méandres d'un cours d'eau qui a creusé et aménagé son lit dans un cadre à la fois rude et grandiose! Les passages à gué étaient nombreux et des pans entiers de la route avaient été endommagés ou  emportés par les derniers orages.

P1270539

P1270532Cette présence de l'eau s'alliait avec les lauriers roses et les agaves en fleurs pour apporter une note de douceur aux accents sauvages du paysage.A un détour de la route, il y avait un rocher vertical (et comme taillé exprès) qui comportait plusieurs graffitis en caractères latins ou tifinaghs. C'est là qu'il faut se garer car juste derrière, on découvre un point de vue imprenable sur la kasbah de Taferdouste  (Latitude : 33.46667, Longitude : -4.65000)

De l'avis général, c'est un site magnifique qui mérite le détour! Un séjour plus long est désormais programmé pour une plus ample découverte!

P1270537 P1270540

P1270569

P1270535 P1270555 P1270546

P1270575

P1270577

Cliquez sur chaque image pour la voir en grand

 








 

 

 

 

Posté par photoeil à 20:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 février 2011

Coupe au ras-le-bol

implantation_cabanes_el_jadRassurez-vous tout de suite, je ne veux point vous parler de coiffure courte qui décoiffe sachant qu'en 2011, la coupe au bol a le vent en poupe!

Le billet du jour porte sur une architecture singulière en pierre sèche que l'on rencontre dans le pays Doukkala, à proximité immédiate de la côte atlantique et à hauteur des villes d'El Jadida et d'Azemmour. Ces constructions sont désignées par le terme probablement d'origine berbère "tazota"  qui signifie  "bol" et renvoie à la forme d'une écuelle renversée. Un article détaillé et bien documenté sur le sujet est accessible ici
Ma première découverte des tazotas a été faite à la faveur de la lecture d'un article publié courant 2009 dans la revue Jardins du Maroc
Ce n'est que fin janvier 2011 que j'ai pu les voir et les toucher de près ! Mais je l'avoue un peu rapidement. Je reviendrai sur le sujet à une autre occasion.

P1240677

P1240685

P1240686

P1240687

P1240680

P1240691 P1240692 P1240696

P1240683

Cliquez sur chaque image pour la voir en grand

On rencontre des architectures tout à fait similaires dans d'autres régions de notre vaste monde. Pour vous en rendre compte, il vous suffit de cliquer sur la carte supra.

08 février 2011

La kasba de Boulaouane

P1240698Fin janvier, petite virée à la kasba de Boulaouane qui se trouve dans la région des Doukkala, entre grosso modo El Jadida et Settat. A l'arrivée, après le franchissement de la plaine verdoyante des  Ouled Frej, il faut bifurquer vers la gauche dans la direction d'Imfout. La route sinueuse finit par arriver sur un plateau où l'on aperçoit, haut perchée, la muraille imposante du fort qui domine les méandres de la rivière d'Oum er-Rabiâ. De ce château fort construit en 1710, il ne reste pas grand chose! Tout n'est pratiquement que ruine et désolation. Voilà donc encore et encore un patrimoine qui fout le camp, tombe en poussière et sombre  désespérément dans l'oubli...sans que les autorités tutélaires remuent le moindre petit doigt!

Pour plus d'images sur cette kasba, je vous invite à visualiser ce diaporama

P1240703

P1240704 P1240706 P1240715
P1240708 P1240718 P1240719

P1240723 P1240755 P1240731

P1240754

P1240711 P1240721 P1240777
P1240797

P1240802 P1240787 P1240793

Cliquez sur chaque image pour la voir en grand

Posté par photoeil à 23:07 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 juin 2010

Les écrits du vent

Le désert, c'est bien connu, draine du tourisme! Une arme économique à double tranchant! Par exemple, nul n'ignore les retombées négatives pour l'environnement  d'un Paris-Dakar ou de toute compétition de ce genre...

Les images qui suivent ont été réalisées avec des sacs en plastique noir abandonnés par les touristes étrangers et nationaux au détour d'une dune...Le détournement que j'en ai fait répond à un double objectif : tentative de nettoyage  d'un côté et recherche purement plastique de l'autre...

mica0002 mica0004 mica0018
mica0005 mica0008 mica0009
mica0017

mica0001 mica0013 mica20

mica0012 mica0007 mica0011

mica0003

mica0015

La vidéo qui accompagne ces images a été réalisée dans un tout autre contexte. Mais elle présente un certain nombre d'affinités avec cette série photographique qui associe détritus en plastique et paysage désertique. Cette vidéo se fonde sur  un matériau pauvre constitué de quelques longueurs d'une bande magnétique jetée à tous les vents...A l'arrivée  de cette course-poursuite,  nous assistons, sans prétention artistique,  à la mise en place d'une sorte de calligraphie hiératique qui se meut dans toutes les directions et qui demeure ipso facto ouverte à  toutes les interprétations...


31 mai 2010

Tu as dit "désert" ou "désir " ?

Le numéro 10 du web magazine photo Purpose est au rendez-vous avec le printemps et annonce même un été bien chaud avec sa thématique consacrée au désir :

"Corps parfaits, vêtements et accessoires à la mode, destinations idylliques, objets technologiques "indispensables"… Partout l'étalage de la marchandise. Il existe toujours une solution pour satisfaire chacune de nos envies et nous désirons posséder toujours plus, égoïstement ; la volonté de jouissance immédiate et l'individualisme déshumanisent notre relation à l'autre.    

Le désir, est-ce véritablement cela ? Avec ce numéro de purpose, nous avons essayé de l'envisager autrement, comme une forme de résistance à la marchandisation du monde.

Se préoccuper de l'être avant l'avoir, savoir prendre son temps et même le perdre, être assoiffé de découvertes, s'émerveiller, aimer et rêver… Le désir peut être tout cela, et ce qui pousse le photographe à photographier n'est pas tellement différent : explorer des territoires méconnus, surmonter la peur, être patient, donner un visage à l'autre…

La culture du désir contre la tyrannie de l'envie : les choses ne sont pas si simples ! En chacun de nous, sentiments, pulsions et idées sont inextricablement emmêlés ; il n'existe pas de frontières bien nettes entre les différentes facettes de l'être humain.

Dans les treize portfolios que nous avons réunis, la complexité et la variété du désir sont à l'œuvre, à travers les sujets abordés mais aussi dans les manières de photographier. Nos obsessions et celles des photographes sont les mêmes. Désir de rencontrer l'autre et de découvrir les corps ; désir de braver les interdits, d'être libre et sans tabous ; désir inassouvissable de retrouver l'être cher disparu ou de remonter le temps ; désir de vivre autrement et d'être soi-même, désir de nature, d'horizon et de lumière…"

Au sommaire de ce numéro:

Kohei Yoshiyuki  The Park
Katherine Wolkoff
        Family / Deerbeds
Jen Davis
        Self-Portraits
Nobuyoshi Araki
        Sentimental Journey / Winter Journey
Marisa Portolese
  Imagined Paradise
Jean-Christian Bourcart
  Forbidden City + entretien / interview
Romain Courtemanche
  De la sueur et des fruits
Todd Hido
  I drive, I drive a lot
Mark Ruwedel
Westward the Course of Empire
Robert Adams
  Time Passes
von Gloeden &  von Plüschow
  Hors d'atteinte
Anonymes / Anonymous
  Nus, au soleil
Leonie Purchas
  Autonomy: The Cariou Family

   

Musique de / music by Seijiro Murayama

Si vous le désirez, une bonne dizaine de portfolios sont à visualiser d'un simple clic sur l'image qui suit!

Purpose_10_D_sir



Posté par photoeil à 15:36 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 décembre 2009

Tout au fond du puits

puits_dune

puits_non_redim

«Ce qui embellit le désert c’est qu’il cache un puits quelque part…»
Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince

puits

Posté par photoeil à 15:32 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : ,

24 novembre 2009

Un week end à Ourthane (suite)

Après un réveil matinal et un petit déjeuner copieux (délicieux miel de caroubier !) la randonnée a commencé. De petits groupes se sont formés et chacun  a pu évoluer  à sa guise et à son propre rythme. Arrêts fréquents pour discuter botanique, géologie, ornithologie ou tout bonnement  photographie...ou encore pour visiter les grottes  qui jalonnent fréquemment le parcours. Avant de traverser le gué de la rivière qui permet de rejoindre une autre vallée, nous avons pique niqué. Quand nous avons repris notre randonnée, nous avons agrémenté notre dessert en cueillant les savoureux fruits des arbousiers!

P1180007 P1180008 P1180009

P1180015

P1180016 P1180019 P1180031

P1180029

P1180044 photogroupe2 photogroupe4

photogroupe5

P1180038 P1180041 P1180040

P1180035

P1180051 P1180053 P1180054

P1180055 P1180056 P1180069

sasnou_bakhannou

P1180067 P1180070 P1180072

P1180073 P1180105 P1180125

P1180122  P1180109  P1180112

P1180138

Cliquez sur chaque image pour la voir en grand

Posté par photoeil à 13:41 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 novembre 2009

Un week end à Ourthane I

Le vendredi 6 novembre était férié. Une aubaine pour allonger le week end et partir un peu en vadrouille. En raison de la pluie, nous avons délaissé le Rif pour le moyen Atlas. Nous avons opté pour Ourthane, histoire de revoir un peu nos amis. Pendant tout le séjour, le beau temps était propice à la randonnée. Toute la journée du samedi a été réservée pour crapaüter d'une crête à l'autre...Mais nous n'étions pas les seuls ! Le vendredi dans l'après midi, juste après notre arrivée, un groupe composé de 23 personnes a débarqué au gîte.  Pour les accueillir, on avait dressé la tente et les tapis berbères.

tente2

tente1

Ce groupe fort sympathique est constitué des membres de l'association Maroc Nature et Culture, une ONG active depuis le 28 octobre 1998.
Pour ce qui nous concerne, nous avons élu refuge dans la remorque qui trône dans un écrin de verdure, agrémenté de vigne grimpante et de passiflore!

P1170972

A gauche de cette caravane, se trouve un atelier avec dans un coin un tableau rescapé de je ne sais quelle guerre scolaire et qui indique la pluviométrie enregistrée tout le long de l'année dans le secteur :

pluviom_trie

Non loin de là, Rex, comme à son habitude, monte la garde! Disons plutôt que les deux taches blanches au niveau de ses yeux sont parfaites pour donner le change!

chien_g_te

P1170975Après la traditionnelle cérémonie du thé, le soleil commençait à décliner. Je suis sorti à ce moment-là jeter un petit coup d'oeil à l'extérieur et profiter de la lumière du couchant qui baignait les alentours immédiats du gîte qui se distinguent par la présence de quelques trembles majestueux!

Chez les voisins d'en face, un mulet était attaché à proximité de sacs bleus et de bottes de pailles couvertes d'un large plastique.

P1170973

En regardant du côté de l'allée plantée de figuiers de barbarie, j'ai constaté que les mêmes sacs servaient à renforcer la palissade d'une maison. Pour moi, c'était incontestablement le clou de la soirée au sens esthétique du terme:

s10

s9 s5 s6

s2

s8 s3 s4

Cliquez sur chaque image pour la voir en grand

Après une telle  moisson lumineuse, je suis retourné au gîte. Mouna et son équipe s'affairaient du côté des cuisines pour allumer le feu et faire cuire les tagines d'agneau aux cardons sauvages...

Mouna P1170993 P1170995

P1170997En attendant le dîner, nous avons eu droit, tout en profitant d'un bon feu de cheminée,  à un diaporama consacré aux visages et paysages de l'Atlas concocté par Houssa le maître des lieux! Après cette première projection, c'était à Zineb, la présidente de l'association de prendre la relève pour visualiser des images réalisées durant des randonnées effectuées par le groupe dans différentes régions du Maroc!

Après le dîner, nous avons fixé le parcours de la randonnée collective du samedi. Mais comme c'est un autre jour, la suite sera donnée dans un prochain billet!...

 

 


05 novembre 2009

Suite marine V

surimp0035

Cliquez sur l'image pour la voir en grand