Moroccan Graffiti

Cette série de photographies se fonde sur l’esthétique de la « troisième image ». Celle qui résulte, lors d’un diaporama, de la projection en fondu enchaîné de deux images.
Techniquement, cette écriture photographique qui évoque le palimpseste repose sur la surimpression d’images directement à la prise de vue sur film argentique.
L’auteur éprouve un attachement sensible et sensuel à la matière rebut, aux graffitis oblitérés ou tenaces, aux fragments d’affiches lacérées, à la rouille, au délabrement des murs, à la ruine… et à tout ce qui révèle l’implacable travail d’érosion du temps.
Cette alchimie coloriste, plastique et manifestement maniériste de la troisième image donne lieu à des rencontres formelles et graphiques dont le décalage par rapport à la réalité bouleverse notre sensibilité visuelle habituelle.

mg6 mg8 mg15 mg22 mg23 mg24 mg25 mg26 mg27 mg28 mg29 mg30 mg31 mg mg1 mg2 mg3 mg4 mg5 mg7 mg9 mg10 mg11 mg12 mg13 mg14 mg16 mg17 mg18 mg19 mg20 mg21 mg32