Quand on arrive de Tnine Chtouka sur Azemmour, on passe sur l'un des ponts qui surplombe l'Oum Errabie. Jolie carte postale incontestablement! La médina suit le lit de la rivière le long de la rive gauche et rappelle un peu (en moins faste) la kasbah des Oudayas de Rabat à l'embouchure du Bou Regreg. Cela dit, dans le cas d'Azemmour, cette berge est prolongée par une forêt ce qui confère un petit aspect sauvage au paysage. Cela n'est pas pour me déplaire. Voilà en partie et sans prétention artistique les images prises  durant ce parcours.

P1120249P1120246L'eau de la rivière était chargée d'écume baveuse qui prenait et évoquait d'étranges formes accentuées par leurs ombres. Est-ce un signe de pollution ?  Ou le fait de la marrée montante ? En tout cas, cela était photographiquement du plus bel effet!

P1120245

P1120270P1120268Vu de loin, le paysage aquatique est saisissant! Vu de près, le promeneur reste souvent consterné par les objets divers qui sont jetés sur les berges sablonneuses ou encore dans la forêt qui les jouxte. Bidons, pots de peinture, chaussures en fin de course, boites de conserve, cannettes métalliques, bouteilles en verre ou en plastique...etc.

Bref, cela s'apparente à une poubelle  tenue à ciel ouvert! De toute évidence, mes concitoyens n'ont pas encore la fibre écologique. Et de ce côté-là, ce n'est pas demain l'éveil...

P1120284 P1120285 P1120286

P1120291 P1120260 P1120259

P1120241 P1120279 P1120283

P1120294

P1120295Arrivés en face du dragueur échoué, la plage se développe sur des kilomètres et des kilomètres! C'est Haouziyya. La route qui y mène est actuellement coupée pour raison de travaux. En effet, on y construit quelques horreurs en béton pour la classe fortunée avide de résidences secondaires. Adieu côte sauvage!

P1120306

Cette longue bande de sable nous emmène tout droit sur El Jadida qui n'échappe pas non plus au rouleau compresseur des réalisations touristiques de luxe...Nous avons consacré une petite visite à la cité portugaise.

P1120519

P1120517 P1120524 P1120530

P1120527

P1120532 P1120531 P1120537

P1120541 P1120538 P1120539

f1 P1120522 P1120620 P1120533

P1120544P1120542La promenade tout le long de la citadelle qui domine la mer demeure un moment privilégié pour celui qui visite El Jadida. C'est un site très apprécié par la population et par les jeunes. Les graffiti fleurissent pour mon plus grand plaisir! Mais des phénomènes d'érosion naturelle ajoutent un charme fou à ces murs. A ce jeu-là, les oeuvres du temps l'emportent haut la main sur  celles des Hommes...


P1120546

P1120523

La citadelle offre également un point de vue imprenable sur le cimetière juif tout blanc  érigé à proximité de l'océan ainsi que sur les quartiers avoisinants.

P1120547 P1120556 P1120555

P1120560 P1120564 P1120562

P1120614P1120613Flâner du côté habité de la citadelle révèle l'envers du décor! Le flâneur attentif à l'état des choses ne peut que constater impuissant et la rage au coeur le délabrement avancé des façades, des maisons, des ruelles...etc. Dommage, car cette belle vitrine touristique est bel et bien brisée.

P1120582 P1120583 P1120590

P1120579 P1120619 P1120594

P1120596            P1120597           P1120603

P1120573         P1120605        P1120607

P1120586

P1120584 P1120585 P1120587

P1120588 P1120602 P1120609

P1120610

P1120557

Cette image, à gauche, avec ses rectangles noires numérotés me rappelle que les élections arrivent au triple galop! Les partis politiques vont pouvoir laver leur linge sale! J'espère que ce sera l'occasion pour eux de se réveiller au moins une fois de leur torpeur légendaire pour s'occuper un peu de ces quartiers insalubres qui menacent ruine...